SPHÉRISME > Profession Traversier

Profession Traversier


AUTHENTIQUE RAPPORT
sur l’urgence à créer une profession de

TRAVERSIER
en Belgique, en Europe et dans le monde

*

Le présent Rapport ne pouvait être l’oeuvre de quiconque exerce une fonction officielle ; rédigé par un homme sans qualités, il n’en exprime, pour autant, aucun préjugé négatif à l’égard des institutions internationales, nationales ou locales usant de la parole humaine sans intention de trahir son ultime finalité. Pour mystérieux que soient peut-être ces derniers mots, leur éclairage est l’une des raisons d’être de ce Rapport. J’ai donc l’honneur de l’adresser au Secrétaire général des Nations-Unies, au président de la Commission européenne et au Premier ministre de Belgique, ainsi qu’à plusieurs autres responsables politiques, avec l’espoir que puisse leur être de grand profit le temps minime consacré à sa lecture.

On verra qu’il s’inscrit dans une tradition de publicisme critique dont peu se souviennent aujourd’hui, bien qu’elle se fût manifestée comme prélude à chaque bouleversement social de l’époque moderne en faveur d’un surcroît de liberté, de sécurité, de justice pour la majorité des citoyens. Ainsi, chacun sera-t-il en mesure d’apprécier les raisons pour lesquelles, de nos jours, la formulation globale du sens de ce combat devait se faire dans une quasiclandestinité.Plus d’une Excellence ne manquera donc pas de noter le caractère historique d’un tel Rapport.

A.A.


L’aède est celui qui sent couler en lui le fleuve entier du temps. Il ne fait donc la course avec personne. Aucune stratégie ne l’anime. En chaque instant la source et l’ultime rivage et le vol des nuages. Mais aussi l’énergie des puissances astrales. Je dois vous raconter la série d’événements survenus dans la semaine qui suivit le point final mis au présent Rapport, le dimanche 20 août. Du point de vue de l’esprit, ce fut une pluie de signes répondant aux missiles de la tour Panoptic.

Mardi 22. Concert exceptionnel de Daniel Baremboïm au palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Première symphonie de Brahms par le West Eastern Divan Orchestra, nef traversière composée de Juifs et d’Arabes. Pourquoi, dit la musique, ne pas imaginer, sur chaque lieu de conflit militaire, une force d’interposition de la Parole qui serait composée d’artistes, d’intellectuels et d’écrivains dont les voix se trouvent le plus souvent étouffées par le désordre bureaucratique des choses. Voir parties 2 et 3 de ce Rapport.

Mercredi 23. Grigori Perelman, lauréat de la médaille Fields – prix Nobel des mathématiques – décline l’invitation à recevoir son prix. Il refuse, en outre, la somme d’un million de dollars qui lui échoit pour la résolution d’une « conjecture de Poincaré ». Sans emploi, Grigori Perelman vivrait reclus dans une chambre de Saint-Pétersbourg, dédaignant les honneurs et leur préférant la cueillette des champignons. Pourquoi, suggèrent les forêts de la Neva, ne pas imaginer qu’à bord du croiseur Aurore, au terme d’un voyage traversier par lacs et fleuves de la steppe, le chaman scythe rejoigne la mer Noire avant de s’en aller dire son message aux échelles du Levant ? ( Partie 2 de ce Rapport.)

Jeudi 24. L’Union astronomique internationale, réunie en assemblée à Prague, expulse la planète Pluton du système solaire. Même si la disqualification d’Hadès, divinité grecque des enfers, n’est pas formulée dans ces termes, c’est une instance traversière entre vivants et morts, entre temporel et spirituel, entre visible et invisible, qui se voit symboliquement condamnée. Voir parties 2 et 3 de ce Rapport.

Samedi 26 août 2006


SPHÉRISME | Profession Traversier 1 | Profession Traversier 2 | Profession Traversier 3 | RETOUR