SPHÈRE CONVULSIVISTE
 

 Pleine lune sur l'existence du jeune bougre

Article de
Hector Bianciotti
dans Le Monde
28 septembre 1990



 Amen

 Berlue d'Hurluberlu


Schizonoïa
Sphérisme


biographie
bibliographie
iconographie
contact
<< Retour
 
 
Sphère  > Pleine lune sur l'existence du jeune bougre

Pleine lune
sur l'existence du jeune bougre


éditions Messidor – 1990


 Couverture Pleine lune sur l'existence du jeune bougre


4 ème de couverture

Plongez vos mains de guérisseur dans l’âme d’une société comme la nôtre : vous avez toute chance d’en retirer les caillots de sang noir qui lui tiennent lieu de pensée. C’est à désigner l’énorme tumeur viscérale de l’idéologie régnante que s’employaient mes propres samizdats, voués à ne rencontrer que défiance et vague commisération. Mais grand bien fosse à ce faux-frère de J.-L.L., que ce roman de chevalerie cosmique, cette épopée-tragédie-force, lui permette de transposer sur un mode de fiction les péripéties de mon itinéraire véridique pour combler ses ambitions littéraires et mondaines ! Je reste, quant à moi, prisonnier d’un cachot étrangement suspendu sur le vide, à mi-hauteur d’une Tour pareille à celle de Hölderlin. « Plus qu’un prince, moins qu’un manant », avais-je écrit sur mon blason – à l’inverse du programme imparti au citoyen occidental. Peut-être est-ce ma position écartelée de toujours dans cet interstice, ce no man’s land entre les différents pôles de l’existence qui l’incita dans le choix de son personnage ? Nord et Sud, Est et Ouest, haut et bas de l’échelle, gauche et droite, jeunesse et maturité, utopie et nostalgie... : autant d’axes parmi d’autres qui, me prenant au centre de leurs feux croisés comme des faisceaux de projecteurs, faisaient une cible tentante pour un auteur. Avec toute l’ironie amère qu’autorise ma position de clandestinité absolue, je ne désavouerai pas ce récit d’exploration où se lisent une quête et une enquête sur ce temps, irréductible aux courantes classifications de genres littéraires. (Mais tout roman de l’errance, de l’altérité, de la contradiction n’est-il pas aussi bien négation, altération, contradiction du roman ?) Les faits prétendument imaginaires qui tissent cette sotie contemporaine, l’auteur s’est borné à les rapporter comme un journaliste ou un ethnologue, à les consigner par écrit comme un notaire. Que le personnage mène donc son existence d’incertitude dans l’univers entre deux mondes de cette Pleine lune, et soit le spectre qui hante toutes les murailles en ruine du réel !


Sommaire

9     Préface du personnage

13   Prologue

15    I   SAÜL

31   II   PIO

53   III   BRUXELLES, PORT MARITIME

67   IV   LE CHAMAN

81   V   NOIR-JAUNE-ROUGE

91   VI   CHANT DE LA PLUS HAUTE TOUR

103  VII   CYTHÈRE

121  VIII   LUNE DE MIEL AU DÉSERT

141  IX   FACE CACHÉE DE LA LUNE

167  X   AÈDE

177  XI   ATHLÈTE

195  XII   ANACHORÈTE

215  XIII   NÉVA

235  XIV   LA GRANDE FRATERNITÉ BLANCHE

261  XV   ÉPILOGUE


267  pages     20 €
©  Éditions Messidor – 1990


 4ème de couverture

SPHÉRISME | RETOUR